Skip links

QUESTIONS COURANTES

Qu’est-ce que l’accompagnement de fin de vie ?

Dans les dernières semaines de vie, de nombreuses questions surgissent autant pour la personne qui vit cette réalité que pour les familles, les proches et les aidants naturels. L’accompagnement de fin de vie nécessite une approche professionnelle respectueuse du cheminement de chacun et vise à aider le patient à exprimer sa colère, ses doutes, ses peurs et parfois même sa révolte.

Les proches passent eux aussi par toute cette gamme d’émotions, et il apparaît qu’une présence étrangère facilite les choses pour tout le monde et peut ainsi aider une personne à vivre plus harmonieusement son parcours de fin de vie, et donc à apprivoiser sa mort. Bien que certains rites religieux puissent apaiser un croyant, il existe de multiples façons d’accompagner le passage vers la mort étape par étape.

En général, la mort est considérée comme un tabou, d’où l’importance de recourir à des personnes formées pour l’accompagnement. Le personnel soignant a lui aussi des besoins pour ventiler son quotidien, car les médecins, les infirmières, les préposés et les bénévoles se sentent parfois à bout de ressources en présence de vives émotions provoquées par la mort.

Les accompagnateurs ont-ils reçu une formation reconnue ?

Pour prodiguer des services d’accompagnement de fin de vie professionnels, il faut avoir suivi une formation rigoureuse. C’est pourquoi les critères d’accréditation de la Fondation Jeanne-Mance sont extrêmement élevés.

La Fondation Jeanne-Mance engage des accompagnateurs spirituels qui sont des professionnels qualifiés possédant une formation universitaire de 1er cycle reconnue en soins spirituels. Nous considérons comme un atout important le diplôme de 2ème cycle en soins palliatifs et de fin de vie ou en soins spirituels (microprogramme offert par l’Université de Sherbrooke et Université de Montréal) ou un domaine connexe.

La FJM offrira à l’équipe d’accompagnateurs spirituels de fin de vie à domicile un programme de formation continue adaptée à leurs besoins.

Comment puis-je entrer en contact avec les accompagnateurs de la Fondation ?

Pour entrer en contact avec un accompagnateur spirituel, il faut communiquer directement avec nos partenaires soit :

• les CLSC rattachés à des CIUSSS/CISSS partenaires de la Fondation Jeanne-Mance situés dans différentes régions du Québec (Montréal, Estrie, Saguenay-Lac-St-Jean et bientôt Montérégie-Est, Bas Saint-Laurent)

• les équipes médicales des résidences privées pour ainés.

Il est également possible de communiquer avec le secrétariat de la Fondation pour recevoir des informations complémentaires. Cependant, il faudra toujours faire une demande à nos partenaires pour recevoir le service d’accompagnement de fin de vie. Pour joindre la FJM :
Info@fondationjeanne-mance.org

A quel moment intervient l’accompagnateur spirituel ?

L’accompagnement de fin de vie s’inscrit dans une approche palliative et se veut un complément aux services offerts en soins palliatifs. Le confort du patient en fin de vie à domicile doit d’abord être assuré par : la qualité de l’environnement immédiat, les services prodigués, le contrôle de la douleur, et bien sûr le suivi médical.

C’est lorsque tous ces services sont en place que la réalité de la fin de vie à domicile soulève son lot de questions, qu’elles soient humanistes, spirituelles ou religieuses. Et c’est à ce moment qu’un accompagnateur de fin de vie à domicile peut intervenir en étroite collaboration avec le patient, la famille, les proches et, bien entendu, le personnel soignant.

Est-ce que je peux faire appel à la Fondation, peu importe mes croyances ?

La Fondation Jeanne-Mance offre des services non-confessionnels. Faire appel au service d’accompagnement de fin de vie ne nécessite et n’exclut aucune appartenance religieuse. Une démarche humaniste guide la Fondation Jeanne-Mance pour accompagner une personne qui traverse le passage difficile de sa fin de vie.

Est-ce que je dois défrayer des honoraires pour ces services ?

Vous n’avez absolument rien à débourser pour profiter des services d’accompagnement de fin de vie à domicile; tous les frais sont assumés par la Fondation Jeanne-Mance.